Quels aliments privilégier lorsqu’il fait froid?



A défaut de pouvoir hiberner ou de se mettre en pause, quand arrivent le froid et l’obscurité, notre corps a besoin d’aliments chauds et réconfortants, pour traverser et s’adapter à cette période stressante qu’est l’hiver. Ainsi, de la même manière que l’on privilégiera les fruits et les légumes « de saison », on veillera à accommoder et préparer nos petits plats en tenant compte de la météo extérieure. Voici quelques conseils très pratiques à appliquer dès maintenant.

Du chaud pour renforcer l’énergie du rein

En médecine énergétique chinoise chaque saison est associée à un élément et à un organe. Ainsi, l’hiver est la saison de l’eau et du rein. Or, l’énergie du rein n’aime pas le froid. N’en déplaisent aux afficionados du « tout cru », durant la saison froide il vaut mieux débuter ses repas par du chaud, notamment par un petit bouillon. Constituée d’algues, de tofu, d’algues kombu, de shiitaké et de petits légumes doucement cuits, la soupe miso est parfaite pour débuter les repas. D’autant que le rein est lié à la saveur salé (miso), et son énergie est renforcée par les algues marines, le soja, ainsi que par les fruits de mer, les olives noires, les anchois, ou le sarrasin, particulièrement réconfortant l’hiver… Tous ces aliments sont à mettre à votre table, relevés par du gomasio (un mélange de sel et de sésame).

Les légumes racines à privilégier

L’hiver est une saison Yin de Yin, c’est-à-dire une saison où cette énergie liée au féminin, est recroquevillée. Les légumes racines tels les navets, les carottes, les panais, les betteraves, les topinambours, sont donc des légumes à privilégier cet hiver. Vous pouvez les préparer en soupe, ou les faire compoter, mijoter, cuire lentement à feux doux dans une casserole, en association à d’autres légumes plus yang comme les légumes à feuilles vertes, les poireaux, les blettes, car le Yin et le Yang ne s’opposent ni ne s’excluent.

On peut ajouter à ce menu les courges, potimarrons, butternuts, dont la saveur doucement sucrée se rapporte à l’énergie terre, une énergie qui domine à chaque intersaison. Ces saveurs douces s’accommodent très bien avec des épices, comme le curcuma ou le curry, associés à un filet de crème de coco ou de soja.

Un lait couleur or

Vous connaissez le lait d’or ? Cette boisson douce et onctueuse a vraiment la couleur de l’or. Réalisée à partir de pâte de curcuma, elle se déguste au goûter ou en milieu de matinée, après une petite sortie au grand air par exemple. Réchauffante, antioxydante et anti-inflammatoire, cette boisson possède de nombreuses vertus. En ajoutant d’autres épices comme la cannelle ou le clou de girofle, elle présente aussi des propriétés intéressantes pour votre immunité.

Recette du lait d’or

Pour 1 pot de pâte de curcuma

  • 1/2 tasse de curcuma en poudre
  • 1 c. à café de poivre noir moulu
  • 1 tasse d’eau
  • Facultatif : d’autres épices comme le gingembre, la cannelle (à ajouter à raison d’1/2 à 1 cuil à café avant cuisson)

Pour 1 tasse

1 c. à café rase de pâte de curcuma
1 tasse de lait végétal (amande, avoine, chanvre…)
1/2 c. à café de sucre complet ou de sirop d’agave (facultatif)
1 c. à soupe d’huile de coco (facultatif)

Dans une petite casserole, délayer la poudre de curcuma et le poivre avec 1 tasse d’eau. Laisser cuire sur feu doux à moyen en remuant régulièrement pendant 8 mn environ, jusqu’à ce que le mélange forme une pâte. Transférer dans un bocal en verre.
Prélever 1 cuil. à café rase de cette pâte et replacer dans la casserole. Délayer avec le lait végétal, puis ajouter le sucre et l’huile. Chauffer sur feu doux jusqu’à ce que le mélange soit bien chaud et l’huile totalement fondue. Déguster sans attendre.

Recette de la soupe miso

Faire tremper un morceau de 5 cm d’algue Wakamé dans un verre d’eau une 20 aine de minutes environ.

Pendant ce temps : Cuire doucement (éventuellement dans un bouillon de légumes), quelques légumes de saison (carottes, oignons, poireaux), quelques champignons (de Paris pas exemple). Râper du gingembre et laisser infuser dans ce bouillon. Ajouter l’algue Wakamé coupée en petits bouts. Ajouter quelques morceaux de Tofu coupé en dés.

Au bout de 20 à 30 minutes de cuisson (il faut que les légumes restent croquants), prélever un peu de ce bouillon et ajouter 1 cuil à soupe de miso (de riz, de soja…) et laisser chauffer quelques minutes à feu très doux (pour ne pas dénaturer le miso).

C’est prêt.

Cette soupe peut être réchauffée pendant 2 ou 3 jours sans aucun problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.