Nourrissez tous vos corps pour vibrer haut



Parce que la période est plutôt propice aux idées noires, aux ressassements, à la colère, et aux émotions négatives, je vous livre ici quelques petits conseils positifs destinés à mettre un peu de couleurs dans votre vie. La situation est ce qu’elle est et nous avons peu de prise sur elle (tout du moins physiquement car nous pouvons peut-être agir sur un plan spirituel, comme expliqué plus loin)*. En revanche si nous acceptons le fait que c’est nous qui produisons nos peurs et nos colères, nous pouvons agir sur nos émotions, non pas en les réprimant ou en les occultant, ni en nous réjouissant naïvement, mais en prenant du recul et en faisant en sorte qu’elles ne nous atteignent plus. Nous sommes responsables de notre santé et de nos émotions. Et, j’irai même plus loin, *nous sommes aussi responsables de ce que nous émanons et de ce que nous attirons. Nous sommes responsables de nos vibrations. Lorsque notre énergie vibratoire est basse, c’est tout notre environnement qui est impacté. A l’inverse, lorsque cette énergie est haute, nous agissons aussi sur notre environnement et nous contribuons ainsi à changer à notre petite échelle la situation. C’est ainsi le cas lorsque nous méditons ou lorsque nous prions.

Mais pour « vibrer haut », il faut au préalable nourrir nos corps d’éléments positifs, plutôt que de ressasser des idées noires.

Coupez le bruit médiatique

Il ne s’agit pas de vivre dans une bulle mais de nous éloigner raisonnablement de certaines sources d’informations anxiogènes, comme les chaînes d’info en continu ou les réseaux sociaux, qui véhiculent en plus de beaucoup de haine, un certain nombre de fake news. Certes, c’est aussi là que l’on trouve certaines informations que l’on ne trouve pas ailleurs. Mais, et là ce n’est plus la naturopathe qui parle mais l’ancienne journaliste, lorsqu’une information incroyable est véhiculée, il faut toujours s’interroger sur la source de cette information (prudence si la source de votre interlocuteur est la sœur de la belle sœur de sa grand-mère) et toujours multiplier ses sources. Et, non, tous les médias ne sont pas pourris.

Respectez vos rythmes biologiques

Le respect de notre corps – et même de nos corps, physique, énergétique, émotionnel, psychique, spirituel – est un pré-requis si nous voulons nous sentir bien. Il est donc de notre responsabilité de prendre soin de nous, en respectant nos rythmes. La saisonnalité, nos cycles hormonaux influencent ainsi notre Etre. Mais je voudrais surtout vous parler du rythme circadien, de ce qui se passe au cours de la journée au niveau de notre corps.

Le sommeil est indispensable à notre santé. Se coucher à des heures appropriées (l’heure diffère selon si l’on est du soir ou du matin), dormir suffisamment, un peu plus l’hiver que l’été nous permettent de récupérer de l’énergie, mais pas seulement puisque c’est lors du sommeil que « le corps va se réparer », que nos reins vont fonctionner davantage (il n’y a qu’à voir la couleur de nos urines le matin) que notre intestin va se régénérer ou que les processus de nettoyage vont se mettre en place. En période de semi-confinement, les rythmes peuvent être bouleversés, pourtant il est important de conserver des heures de coucher et de lever régulières sous peine d’être décalé. Or de la qualité de notre sommeil dépendra notre journée.

L’alimentation peut aussi être envisagée sous le prisme des rythmes biologiques. Les personnes qui ont faim le matin peuvent privilégier un petit-déjeuner salé et protéiné, qui favorisera la synthèse de la dopamine et de la noradrénaline, deux neurotransmetteurs élevés le matin.

Le midi, pour tenir le restant de la journée, place aux protéines (animales ou végétales), aux féculents à index glycémique bas, et aux légumes crus et doucement cuits pour les fibres et les vitamines.

Si vous avez du mal à vous passer du sucre, conservez-le pour les en-cas l’après-midi. Pour faire simple, il favorise la synthèse de la sérotonine, l’hormone lié au bien-être, puis de la mélatonine, l’hormone liée au sommeil.

Et bien-sûr le soir dînez léger, évitez les mélanges, les viandes, les charcuteries, les fromages et le gras de manière générale, afin de faciliter le grand travail de nettoyage décrit précédemment.

Nourrissez tous vos corps

Notre corps physique a besoin d’être nourri, à partir d’aliments frais, de qualité. En hiver, on modèrera le cru (surtout si l’on est du genre longiligne et frileux), mais il est néanmoins important d’en conserver un peu, et d’ajouter à nos assiettes quelques graines germées qui nourriront aussi nos autres corps.

Pour le reste, nourrissons nos sens de Beau, de Grand. D’éléments qui nous élèvent… De musique, Mozart, Bach… De lectures inspirantes… Profitons de l’heure qui nous est accordée pour aller nous balader dans la nature… Si cela vibre en vous, vous pouvez pratiquer la méditation, quelques minutes par jour. Le confinement a au moins cet effet positif : la plupart des praticiens dans les domaines du bien-être et du développement personnel proposent des ateliers en ligne. Méditation, relaxation, mantrathérapie, conférences, sophrologie… C’est l’occasion de découvrir des professionnels et d’expérimenter des techniques qui vous apporteront un peu de lumière et vous aideront à chasser les idées noires.

Bien-sûr, si vous souhaitez un accompagnement plus proche de vous, il est préférable de prendre un rendez-vous individuel. Dans l’Aube, la préfecture nous a donné le feu vert pour ouvrir nos cabinets. L’alimentation est l’une de mes techniques – majeures, certes – mais à chacun de mes accompagnements je prends en compte l’ensemble de vos corps pour vous accompagner au mieux vers votre Vérité.

2 commentaires

  • coucou Blandine

    merci pour ce bel article de conseils. j’espère que tu vas bien, moi malheureusement touchée par le covid depuis 2 semaines. très compliqué et beaucoup de souffrance et de fatigue.
    bon courage
    bisous Véro

  • Hello Véronique
    Je t’appelle ce week-end. Repose-toi.
    J’espère te revoir bientôt
    Blandine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *